Équateur

Guide

L’Équateur offre des vagues peu achalandées avec une température ambiante tropicale, et ce à longueur d’année! Si Montañita est la ville de surf par excellence, il existe une multitude d’autres spots à découvrir. Ce pays d’Amérique du Sud offre le trio parfait pour retrouver l’aventurier en toi: océan Pacifique, montagnes andines et jungle amazonienne. Voici un guide qui t’aidera à trouver ton chemin lorsque tu partiras chasser les vagues sur la route du Soleil. 

Ecuador surf mapINFOS RAPIDES
Surf spots: Montañita, Salinas, Playas, Ayampe, Canoa, Mompiche, îles Galapagos
Température de l’eau: 21 à 28°C
Saison des vagues: Novembre à mars
Langue: Espagnol
Devise: USD
Visa: Non requis pour un séjour de moins de 3 mois


 

Surfer le long de la route du Soleil

Mer, montagnes, jungle: l’Équateur est l’endroit où convergent les éléments pour émerveiller ceux et celles qui y déposent leurs pieds d’explorateurs. La gentillesse de ses habitants, son histoire, ses paysages et ses attraits infinis auront vite fait de te séduire. 850km de côte composée principalement de beach breaks et point breaks qui forment des vagues constantes, droites et gauches, pour tous les niveaux. Sans oublier les îles Galapagos!

La hauteur des vagues varie en général de 3 à 6 pieds, bien qu’elles puissent atteindre les 15 pieds à certains spots lors de swells plus importants. L’eau a tendance à y être plus chaude que dans le reste de l’Amérique du Sud, grâce au courant du Panama. Pour les surfeurs, l’aéroport de préférence est celui de Guayaquil, situé à environ 200km de Montañita.

Dans les petits villages côtiers, charmants et authentiques, les surfeurs locaux guident fièrement les touristes qui viennent y chasser les swells du Pacifique. En moyenne, louer un board coûte 5$/h, mais le prix peut varier en fonction de tes habiletés à négocier. Le pays est très sécuritaire et possède une vibe unique.

Transport

Il est facile de voyager à l’intérieur du pays pour la simple et bonne raison que tout est proche. La superficie de l’Équateur est en effet 6 fois plus petite que celle du Québec. Les routes sont généralement en très bon état et sécuritaires. Si on a le budget, il faut goûter à la liberté de louer une auto. Autrement, le bus constitue un moyen de transport abordable pour se déplacer de ville en ville.


Travel tip: Copa Airlines offre plusieurs départs chaque semaine de Montréal à Panama City, avec des correspondances quotidiennes vers Quito et Guayaquil. En plus, la nourriture et l’alcool sont gratuits sur tous leurs vols!


Gastronomie

Tant qu’à te rendre si loin, aussi bien en profiter pour découvrir les spécialités culinaires locales. Ne repars pas sans avoir essayé le bolón, la soupe encebollado (le remède parfait pour survivre au lendemain de veille), le chocolat, les jus frais, l’alcool de canne, les langoustines fraichement pêchées et les incroyables cheese-cakes au maracuya (fruit de la passion). Les plus courageux essayeront le cochon d’Inde, mais on laisse ça à ta discrétion!

Surfer au point central: Montañita, Salinas, Playas

Reconnue comme la Mecque du surf en Équateur, Montañita offre de bonnes vagues à longueur d’année. Sa popularité croissante en fait un spot qui peut devenir crowded. On y trouve un beach break et un point break. Le récif forme des droites constantes, qui peuvent supporter jusqu’à 10 pieds. La ville compte de nombreux surf shops où tu pourras louer un board ou acheter de la wax ou une nouvelle leash. Mal pris, tu pourras aussi t’en procurer dans certains dépanneurs.

C’est aussi un bon endroit pour apprendre l’espagnol et faire la fête. Le centre-ville est animé tous les soirs et attire les Équatoriens en vacances qui veulent profiter du nightlife et de la plage. Si tu cherches la tranquillité, vaut mieux éviter de dormir au coeur de la ville ou encore te loger à Olón, le village voisin. Situé tout juste de l’autre côté du célèbre rocher en forme de phallus, on y trouve un beach break avec des vagues un peu plus petites que celles de Montañita. S’y rendre prend une dizaine minutes en voiture.

À 70km au sud de Montañita se trouve Salinas, une des villes les plus peuplées de la côte. Ses nombreux spots de surf fonctionnent autant avec les swells du nord que du sud. Environ 100km plus loin, Playas compte une douzaine de points breaks droits. Ceux-ci s’activent plutôt avec les swells du sud.

NOS COUPS DE COEUR À MONTAÑITA
Balsa Surf Camp: Surf shop, hôtel, école de surf et de yoga, Balsa Surf Camp est une de nos adresses préférées à Montañita
Surf shop: Wiki Surf Shop
École de Surf: Christian School (rue de los Cocteles)
Restaurants: Wave, Shankhan Sushi n’ Thai, Pizza à côté du Grill et la Casa Quebecua pour un happy hour
Bar: Cana Grill pour le reggaeton et Lost Beach Club pour le techno
Hébergement: Cayena Beach

Surfer dans la région de Ayampe

Le petit village d’Ayampe possède un long beach break. On peut y surfer de longues gauches consistantes à l’embouchure de la rivière. Le spot est aussi connu sous le nom de Rio Chico. Selon la saison, les vagues peuvent y être plus grosses qu’à Montañita. L’énergie paisible qu’on y puise et sa vie de communauté exceptionnelle en font une destination de choix. Si la mer est flat, découvre la cérémonie traditionnelle Temazcal (cérémonie inca) à la Finca Punta et profites-en pour aller visiter l’immense marché de poisson dans la ville d’à côté, Puerto Lopez.

En continuant vers le nord, tu croiseras Puerto Cayo (beach break tubulaire à essayer lorsque le swell est plus gros) puis San Mateo. Petit village de pêcheurs pas très loin de Manta, San Mateo possède un point break long et parfait qui casse vers la gauche lorsque le swell vient du nord.

NOS COUPS DE COEUR À AYAMPE
Surf shop: Mineral Surf Shop
Yoga & école de surf: Otra Ola
Restaurants: Fish House où il faut absolument goûter au fishburger, Orishas, Pizza Arte, El Paso et Los Corales
Hébergement: Ayampe Guest House

Surfer le nord de l’Équateur: Canoa et Mompiche

Canoa

Longue de plus de 16km, la plage de Canoa propose un excellent beach break. Les vagues permettent aux surfeurs d’essayer différentes sections, certaines plus difficiles et d’autres plus faciles, parfaites pour apprendre. La ville est paisible et possède un charme unique. Le soir, on sort prendre une bouchée pieds nus dans le sable à l’un des restaurants qui se trouve directement sur la plage. À 15 minutes du village se trouve la microbrasserie Beerkingo. Si tu te sens romantique, on te conseille d’aller visiter la Cueva del Amor (la caverne de l’amour) avec ta douce moitié!

NOS COUPS DE COEUR À CANOA
Surf shop: Bluefish, Rapper surfshop,
École de surf: Cedrick School, tenue par un Français sur la rue Malecon
Yoga: Betty Surf
Restaurant: Suki (essaye le wrap aux crevettes!), Surf Shark, Bambú
Hébergement: Coco Loco (offre aussi un bon resto)

Région de Mompiche

Ses mangroves, sa végétation dense et son point break qui forme de longues gauches constantes font de Mompiche un véritable paradis tropical. À l’abri du vent, le spot possède une section tubulaire. La petite ville, plus que jolie, possède un marché de poissons de nuit où l’on choisit directement notre souper dans les embarcations accostées sur la plage. Tout près se trouve la Playa Negra, un réel bijou de sable noir où déferle un beach break. À deux minutes de Mompiche, on trouve une droite puissante à Portete, une presqu’île remplie de cocotiers. Attention, le spot devient dangereux à marée basse.

Estero del Platano, un petit spot bien gardé, est situé à 45 minutes en dehors de la ville. C’est un vrai diamant brut pour surfer un point break qui forme de magnifiques gauches et forme des tubes à l’occasion. Il va sans dire qu’il y a beaucoup à découvrir pour les surfeurs près de Mompiche. Aussi bien prévoir quelques jours pour profiter de tout ce que le village a à offrir.

NOS COUPS DE COEUR À MOMPICHE
Surf shop: La Facha
École de surf: Escuela de surf Figu
Restaurant: La Chocolata 
Hébergement: Hidden House

Surfer les îles Galapagos

Une fois rendu en Équateur, il ne reste qu’un petit saut à faire pour traverser aux îles Galapagos. Le vol d’avion pour s’y rendre prend moins de 2h à partir de Guayaquil, puis sur place des bateaux relient les 17 îles qui forment l’archipel. Comme il s’agit d’un parc national, le nombre de touristes admis est limité. Il faut donc réserver à l’avance et prévoir une taxe d’entrée de US$100/personne (US$50 pour les moins de 12 ans).

En arrivant, tu auras l’impression d’atterrir dans un autre monde. Le swell n’est pas le plus consistant, mais surfer dans des eaux complètement limpides, où tu peux voir les otaries et les tortues de mer à travers les vagues, risque de devenir un des highlights de ton voyage!

Île de San Cristobal

L’île de San Cristobal compte plusieurs spots de surf. La Loberia tient son nom de la colonie d’otaries (lobos marinos en espagnol) qui y a élu domicile. Attention aux roches (et aux bébés otaries, car leurs mères vous ont à l’oeil!). El Cañon est un point break qui casse vers la gauche avec un swell du sud. Il est situé dans une zone militaire, mais tout de même accessible. Tu auras l’impression d’être en Indonésie en surfant Tongo Reef, un point break trop parfait qui s’éveille dans les mêmes conditions. Si tu préfères les droites, tu seras servi à Carola.

Île de Santa Cruz

Santa Cruz est une autre île qui possède un grand potentiel de surf. C’est à Tortuga Bay que nous avons surfé avec les tortues et les otaries. Une expérience définitivement à mettre sur ta bucket list!

Découvrir les villes, gravir les montagnes et explorer la jungle

En plus des nombreux spots de surf, l’Équateur compte plusieurs villes qui possèdent chacun des attraits particuliers. À Baños il est possible d’admirer le volcan Tungurahua et de contempler la ville sur la fameuse balançoire perchée à une hauteur de plus de 2600m! Quito, la capitale du pays, possède une basilique des plus impressionnantes ayant une architecture néo-gothique, ainsi qu’un téléphérique qui monte à plus de 4100m d’altitude. C’est aussi le point de départ pour se rendre au fameux point 00’00’00’, la ligne équatoriale qui divise les deux hémisphères. C’est à Otavalo que se tient un des plus gros marchés de bétail au monde. C’est l’endroit idéal pour acheter des bijoux fabriqués par les tribus amazoniennes, des couvertures en alpaga, des hamacs colorés et ou encore un chapeau Panama. Cuenca, pour sa part, est une ville un peu plus conservatrice à visiter pour son histoire et sa richesse culturelle.

Si tu aimes les montagnes, l’Équateur ne te décevra pas. Le pays est traversé par les Andes et possède différents parcs nationaux. Les deux plus hauts sommets à gravir sont les volcans Cotopaxie et Chimborazo.

À l’est, la jungle amazonienne recèle d’innombrables légendes et mystères gardés par les tribus qui l’habitent. Tu pourras y goûter des fruits qu’on ne trouve nulle part ailleurs, te laisser tenter par le chocolat le plus frais et le plus pur, échanger des moments uniques avec les clans, explorer les fameuses rivières de l’Amazonie en canoë et voir des animaux dont tu ignorais probablement l’existence.

Buen viaje!

Billets