fbpx

5 CHOSES À FAIRE DURANT VOS 6 PREMIERS MOIS DE SURF

Mexico

 

1- COMPRENDRE LA COURBE D’APPRENTISSAGE

 

Avant de commencer à surfer, il faut le savoir: le surf est l’un des sports les plus complexes et les plus difficiles au monde. Pensez-y. Il n’y a pas une vague identique, votre terrain de jeu change constamment. Des éléments comme le vent, les marées et les “swells” affectent les vagues différemment chaque jour.

 

C’est un défi très difficile qui vous donnera un sentiment d’accomplissement comme nul autre. Après votre première “vraie” vague, vous serez accros! En apprendre plus sur la courbe d’apprentissage vous permettra de modérer vos attentes envers vos premiers exploits. Contrairement au snowboard, par exemple, il n’y aura pas de moment à la troisième journée où vous penserez: “Ça y est, j’ai compris” et par la suite très rarement tomber. En surf, vous tomberez de votre planche pendant des années.

 

Nous pensons que la meilleure attitude à avoir est d’être positif, patient et curieux (posez des questions aux surfeurs plus expérimentés). Ça va prendre énormément de temps et de pratique. Alors si vous êtes une personne qui aime seulement les raccourcis, le surf n’est peut-être pas pour vous, puisqu’il n’y en a pas.

 

 

2- DÉCOUVRIR L’IMPORTANCE DE VOTRE PLANCHE DE SURF

 

Dans tous les sports, l’équipement adéquat aide la performance. Mais le surf, c’est différent. L’équipement peut facilement faire la différence entre surfer 20 vagues ou 0 vague en une session. La bonne planche de surf pour votre niveau change totalement l’expérience.

 

Ça n’a rien à voir avec le “dernier modèle” de planche. L’important, c’est d’avoir le bon volume et le bon “rocker”. Le volume est la quantité de flottaison qu’offre une planche de surf. C’est une fonction de longueur, de largeur et d’épaisseur. Un surfeur débutant veut une planche qui a beaucoup de volume (soit un “longboard” ou un “foamboard”: des planches qui sont épaisses, larges, longues et qui ont un faible “rocker”). Nos planches préférées pour les premiers jours sont les “Gnaraloo” 7’4. Elles sont épaisses, larges, mais pas trop longues pour éviter que le nez de la planche pique constamment dans l’eau.

gnaralooGirl

On vous conseille fortement de vous renseigner auprès d’un magasin de surf local avant de faire votre achat. Ce n’est pas seulement une question économique, c’est aussi les meilleures personnes pour vous guider dans votre processus d’apprentissage.

On vous recommande:

 

3 – CHOISIR LES SPOTS DE SURF ADÉQUATS

 

C’est extrêmement important. Ça peut déterminer si vous avez le meilleur temps de votre vie, ou le pire.

 

Plusieurs surfeurs vous diront: “commence sur un beach break, c’est plus sécuritaire”. C’est vrai, mais pas toujours. Certes, c’est toujours mieux de tomber quand le fond est fait de sable et non de roches ou de coraux. Par contre, il y a des beach breaks pour surfeurs avancés, et des points breaks rocheux pour débutants. Pour rendre les choses encore plus compliquées, certains spots sont parfaits pour apprendre à surfer certains jours, alors que d’autres jours, ils ne sont adéquats que pour les experts. Tout dépend des conditions de vague.

 

Si vous voulez savoir si un spot est bon pour votre niveau, vous devez non seulement vérifier le spot de surf, mais aussi les conditions de surf.

 

Il y a plusieurs sites web et forums qui contiennent de l’information précieuse sur les spots de surf. Notre favori est Surfline.com, parce que les articles sont écrits par des surfeurs professionnels et sont très crédibles. Comme vous pouvez le voir dans la colonne de droite, les experts vous indiquent quel type de planche il vous faut, quel niveau de surf, quel est le fond, selon le spot de surf spécifique.

 

 

 

4- TROUVER QUELQU’UN POUR VOUS ENSEIGNER LES TECHNIQUES DE BASE

 

Comme on l’a vu au point #1, le surf est l’un des sports les plus complexes au monde. Imaginez apprendre les mauvaises techniques et par la suite devoir “désapprendre” vos mauvaises habitudes avant de pouvoir continuer votre progression.

 

Faites-nous confiance, ces conseils proviennent de surfeurs qui ont seulement eu la chance de pouvoir dédier beaucoup de temps au sport à partir de l’âge de 20 ans. Même aujourd’hui, nos moniteurs nous indiquent que l’on a appris certaines choses de la mauvaise façon et c’est très difficile de changer nos vieilles habitudes. La morale de l’histoire: si vous êtes sérieux par rapport à votre apprentissage du surf, apprenez les bonnes techniques dès le début. Trouvez un ami expérimenté ou un moniteur de surf pour vous aider durant les premiers jours au moins.

 

 

5- APPRENEZ L’ÉTHIQUE DU SURF

 

Il y a une tonne de règles à suivre dans l’eau: ne pas nager dans le “inside”, ne pas faire de “drop in”, ne pas “snaker”, garder le contrôle de sa planche quand c’est possible, etc. Ça peut être très difficile à comprendre au début. Voici les 3 choses sur lesquelles les surfeurs débutants devraient se concentrer:

dropin

A. Ne pas faire de “drop in”.

Le “drop in” est LA meilleure manière de se faire détester dans l’eau. C’est aussi la façon la plus fréquente de violer les lois de l’éthique du surf.

 

En bref, ça veut dire “voler” la vague de quelqu’un d’autre. Les vagues de qualités ne peuvent être surfées que par 1 surfeur à la fois. C’est seulement de cette façon que le surfeur peut apprécier des régions puissantes et précises d’une vague, où il n’y a de l’espace que pour 1 surfeur.

 

Comment savoir si c’est ma vague ou celle d’un autre surfeur? Quand vous nagez pour une vague, regardez de chaque côté (à droite et à gauche) avant de vous lever sur la planche. Si un surfeur attrape la vague avant vous, plus prêt du “peak”, il a priorité. Si vous êtes plus prêt du “peak”, vous aurez la plus longue “ride”, alors vous avez priorité.

 

B. Choisir le bon surf spot pour votre niveau.

Nous avons vu ça au point #3. C’est un aspect super important de l’éthique du surf.

 

C. Respectez les locaux.

Si vous commencez tout juste le surf, vous ne savez peut-être pas ceci. Chaque spot a son propre “vibe”. Certains spots sont plus “réservés” aux locaux que d’autres.

 

Il faut toujours se rappeler: “vous n’êtes pas chez vous”. Ces surfeurs peuvent avoir surfé leur spot pendant des années, depuis leur enfance. Quand vous allez à un spot, prenez le temps de ressentir l’énergie de la place. Soyez positifs, respectueux et ne soyez pas égoïstes. Partagez les vagues et ne faites pas de “drop in”!

Cet article vous est offert pas nos amis de chez Barefoot Surf Travel

Avec toute réservation de voyage de surf chez Barefoot Surf Travel, obtenez un T-shirt OuiSurf gratuit! Vous n’avez qu’à mentionner OuiSurf lorsque vous les contactez.