La semaine en 5 vidéos

Crédit photo couverture: Dior

Des vidéos de surf, c’est pas ce qui manque sur le web. On vous partage celles qui ont su se frayer un chemin jusque dans nos écrans. La plupart pour les bonnes raisons…mais aussi pour les moins bonnes.

Isla de Norfolk 

Avec ses droites parfaites ainsi que son décor sauvage et enchanteur, ce clip a le mérite de mettre sur la map une île australienne perdue au large du Pacifique, dont on ignorait l’existence. Les prises de vues semblent parfois arrêter le temps et les mouvements tout en rendant fidèlement le talent des longboardeurs professionnels Jack Entwistle et Nic Jones. Seul hic: 3 minutes c’est pas assez. On en aurait voulu plus!

The Tempest

Les notes de piano et le ciel d’un gris constant donne à The Tempest un ton dramatique comme il s’en voit rarement dans les vidéos de surf. Par chance, le sourire de Stephanie Gilmore donne un peu de légèreté à ce court métrage tourné en Indonésie. De la douceur de ses mouvements à la brutalité de l’océan, The Tempest incarne admirablement l’harmonie des contraires.

Just Passing Through

La série Just Passing Through qui documente les surf trips des ambassadeurs de Reef en est déjà rendu à son 9e épisode. Après avoir foulé les vagues sous-estimées de la Russie et de l’Irlande, c’est cette fois une destination plus traditionnelle que visitent les surfeurs Taylor Knox et Mitch Crews. Les conditions parfaites à Baja au Mexique font visiblement leur bonheur, ainsi que le nôtre.

Life from the French Coast 

Avec le Quiksilver Pro qui bat son plein à Hossegor, Life from the French Coast attire une fois de plus l’attention sur les vagues du sud-ouest de la France. Ce deuxième épisode de cette trilogie peint le portrait de Thomas La Fonta, un coach de surf local transmettant sa passion. Une approche différente dont le réalisme ne nous déplait pas du tout, loin des projecteurs habituellement orientés sur les professionnels de la WSL.

Solace, Tales of the Wild  

Si les prises de vues, la coloration et la narration sont magnifiques, on éprouve tout de même un certain malaise en regardant Solace. Ce «documentaire» produit par Dior rassemble tous sinon plusieurs des clichés du surf, effleurant ses codes sans jamais arriver à s’en imprégner réellement. Quelque chose rappelle même vaguement la pub de Chanel avec Gisele Bündchen. C’est simplement trop parfait, en commençant par «Harrison», le surfeur blond au teint bronzé et à l’accent australien, qui pourrait facilement être mannequin égérie de la marque. Ou acteur, on ne le sait pas trop. Harrison, qui arrive apparemment à vivre du surf loin de l’industrie, «conduit des centaines de km chaque jour et brave la plus dangereuse nature sauvage du monde à la recherche de vagues où il est le seul à l’eau»… Really? Un documentaire est sensé être basé sur la réalité et nos doutes sont ici élevés!

 

On a dit 5 mais BONUS!

En voilà un 6e, de loin la meilleure vidéo. On te laisse découvrir pourquoi.