Road Trip dans l’arrière-pays de Charlevoix

Connais-tu bien Charlevoix? Nous, on pensait que oui. Les beaux paysages le long du fleuve, Le Massif, Baie Saint-Paul… On croyait partir en terrain connu quand on a récemment mis les voiles vers l’est, mais c’était sous-estimer la région. Récit de nos aventures dans l’arrière-pays de Charlevoix.

Photos: Benjamin Rochette et Jessica Théroux

Charlevoix
Charlevoix, entre le Saint-Laurent et les montagnes

Cette-fois, on a dans l’idée de dévier du traditionnel roadtrip le long de la route panoramique 362 pour plutôt s’enfoncer dans l’arrière-pays de Charlevoix. Le pouvoir des histoires de pêche, que veux-tu.

C’est dans la noirceur la plus complète qu’on débarque à Saint-Aimé-des-Lacs, passage obligé pour entrer dans le Parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Par deux fois, on passe tout droit devant la petite auberge Relais des Hautes-Gorges où on passera une dernière nuit, avant de s’enfoncer dans le bois.

Parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie

Avec un nom pareil, on s’attend à un paysage spectaculaire. Il ne nous déçoit pas. Les parois des Hautes-Gorges sont parmi les plus hautes à l’est des Rocheuses. Avec leur dénivelé positif de plus de 850 mètres, ses sentiers sont les deuxièmes plus abrupts au Québec, juste après le Mont-Albert. Bref, un gros 224,9km² de falaises, de montagnes et de forêts qui en imposent. C’est le Yosemite du Québec. D’ailleurs, on a entendu dire que les parois seraient bien d’adon pour l’escalade, autant l’été que l’hiver. Faudra revenir pour les tester, faute de temps!

https://assets.oui.surf/wp-content/uploads/2019/08/12161639/Charlevoix_VIDEO.mp4

La rivière Malbaie

Ce qui nous appelle surtout en ces temps de canicule se trouve plutôt au fin fond de la vallée glaciaire. C’est là que passe la rivière Malbaie, qui sillonne le Parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Du haut de l’Acropole des Draveurs à 1048 mètres d’altitude, elle a l’air toute petite. Dans les faits, elle serpente le territoire sur 161 km, de la réserve faunique des Laurentides jusqu’au Fleuve Saint-Laurent. Et ça aurait l’air qu’elle regorge de poissons!

Pêcher à la mouche en aval du barrage des Érables

Utilisée pendant des années pour la drave, le saumon avait pratiquement déserté la rivière Malbaie quand les locaux ont mis sur pied une association pour y réintroduire le poisson. Depuis, 20 fosses à saumons ont été aménagées sur la rivière, où on peut pêcher à gué (debout dans l’eau) ou en canot. Un secret bien gardé que même certains pêcheurs de la région ne connaissent pas. Parle-en à Fred Campbell de Hooké, qui y a pêché pour la première fois de sa vie avec nous… pour sortir son premier saumon atlantique de l’année !

On pêche à la mouche une journée entière à la fosse située en face du camping Pin-Blanc. Mention spéciale pour ce site de camping, l’un des rares au Québec où tu peux piquer ta tente directement devant la fosse à saumons. Les sites sont rapprochés, mais le grondement de la rivière et la vue sur les parois rocheuses arrivent presque à nous le faire oublier.

camping du Pin Blanc
La fosse devant le camping du Pin Blanc

Le lendemain, on pêche à la mouche dans la fosse Jacob (D02 #16), un spot contingenté. Seulement 6 pêcheurs peuvent y être en même temps, de 6h00 à 10h00 et ensuite de 16h00 à 21h00. Pour y accéder, tu dois obtenir les autorisations nécessaires et payer les frais auprès de la corporation Le Saumon de la Rivière Malbaie, qui procède à des tirages au sort. L’enregistrement est obligatoire, tout comme le permis de pêche provincial.

En SUP sur la rivière Malbaie

C’est en amont du barrage des Érables, qui se trouve à la hauteur du Centre de services Le Draveur, que l’on met nos SUPs à l’eau. Si tu n’as pas ton OuiSurf x Maui SUP sous la main, tu peux toujours en faire la location 150 mètres derrière le centre de services Le Draveur (17,50$ pour une heure, 31$ pour 4 heures et 44,50$ pour la journée). Le centre de location offre aussi des canots et des kayaks de mer.

Contrairement à la section en aval, ici le courant est beaucoup moins fort et il n’y a pas de rapides, ce qui nous permet de pagayer des heures durant entre les falaises vertigineuses.

À 8 km de la mise à l’eau se trouve le camping sauvage l’Équerre, accessible uniquement par l’eau, à pied ou à vélo. Si tu veux y piquer ta tente, tu devras prévoir le coup avec de l’équipement de camping ultra-léger et compact. L’endroit est rustique, équipé seulement de 2 toilettes sèches, de supports à bouffe contre les ours et de tables à pique-nique et de bois pour le feu, mais les sites de camping sur le bord de la rivière sont probablement les plus beaux de tout le parc. D’ailleurs, la demande est tellement forte que le parc travaille à élargir son offre dans l’arrière-pays avec l’ouverture du nouveau sentier La Muraille.

Envie de sensations fortes? La rivière Malbaie, en aval du barrage, est parsemée de petits rapides de niveau 1 et 2, que tu peux descendre en bateau pneumatique sur 8 km. Il y a deux départs par jour, en AM et en PM, organisé par le centre de service du parc.

Rapides sur la rivière Malbaie

Nos bonnes adresses charlevoisiennes

Avant de t’aventurer dans l’arrière-pays, prends le temps de faire le plein des produits du terroir, une vraie richesse à Charlevoix. À Baie Saint-Paul, fais un stop à la brûlerie Café Charlevoix avant d’aller prendre quelques bouffées d’air du Saint-Laurent sur la plage à côté de la marina.

Icemule
Plage de Baie-Saint-Paul

Puis, en reprenant la route 138 vers les Hautes-Gorges, ne manque pas d’arrêter chercher des fromages et des saucissons à la Laiterie Charlevoix. Si tu arrives plutôt par la Malbaie, fais le plein de victuailles à la boulangerie artisanale Pains d’exclamation. Avec tout ça, tu auras de quoi te préparer de parfaits petits snacks de pêcheurs.

Tu arroseras le tout du gin Menaud, que le maître-distillateur concocte à partir de grains de Charlevoix – une première au Québec. La bouteille, que les designers ont créée à l’image du draveur d’antan, est disponible à la distillerie de Clermont, tout près de Malbaie, et dans quelques SAQ. Mais honnêtement, tant qu’à être dans le coin, aussi bien encourager directement les producteurs locaux en payant une petite visite à la gang de la distillerie Menaud!

À bientôt Charlevoix

Même après une énième visite à Charlevoix, on repart avec la nette impression qu’il faudra revenir encore et encore pour vraiment la connaître. Ces quelques jours nous ont définitivement permis de réaliser à quel point ses 3912km² prendront du temps à découvrir, tellement il y a de rivières à pagayer et d’activités à essayer.

D’ailleurs, sur notre to do list pour l’an prochain : le fameux Festif de Baie Saint-Paul, qu’on a malheureusement manqué de peu cette année. Ce n’est que partie remise. À bientôt Charlevoix!

 

Informations pratiques

Tarifs du Parc

Frais d’accès (adulte) 8,75 / jour
Prêt-à-camper (4 personnes) à partir de 92$ / nuit
Chalet (4 personnes) à partir de 158$ / nuit
Forfait Équerre (2 adultes, un canot) à partir de 106$ / nuit

Navette Parc des Hautes-Gorges
En haute saison, il faut laisser la voiture à l’entrée du Parc et se déplacer avec les navettes

Circuler dans le parc des Hautes-Gorges

Les voitures sont interdites dans le parc en haute saison sauf pour les campeurs et les gens qui vont mettre une embarcation à l’eau. Pour permettre aux visiteurs de circuler, le parc a mis sur pied un service de navette entre le centre de découverte Félix-Antoine-Savard et le centre de services Le Draveur. 3 ou 4 autobus opèrent en continue et arrêtent à tous les départs des sentiers et aux terrains de camping, de sorte que tu n’attends jamais bien longtemps.

Parc des Hautes-Gorges de la rivière Malbaie
Les Hautes-Gorges

Avec Tourisme Charlevoix