D’où provient l’expression « Kooks » ?


OuiSurf vous livre dès le 28 septembre TEXAKOOKS dans laquelle on part au Texas. Oui oui, au Texas, là où la plus grande piscine à vague extérieure (Wavegarden) déroule ses vagues parfaites, là où les cowboys surfent des vagues entremêlées aux industries pétrolières, là où la demi-mesure n’existe pas quitte à suivre la trajectoire des paquebots pour surfer des vagues de 6 kilomètres. La folle décision est unanime, ils descendent vers le Sud, tout en s’arrêtant uniquement dans des diners, convaincus que les meilleurs secrets s’y retrouvent. Ils n’ont pas tord, des rencontres inattendues changent leur trajectoire et les amènent à vivre des situations aussi confrontantes que farfelues.  Le nom de la série ne pourrait pas être plus clair: Texakooks! Quoique kook est un mot dont la signification n’est pas connue de tout le monde. Même si son évocation varie en fonction d’où et par qui il est utilisé, un kook désigne généralement un surfer inexpérimenté ignorant l’étiquette du surf, un newb qui manipule maladroitement son équipement ou un rookie dans un spot qui ne lui est pas familier. Les Français utilisent notamment le mot blatte pour faire référence au même concept.

C’est le mot “kukae” qui signifie “merde” en hawaiien qui serait à son origine, selon Matt Warshaw, auteur de plusieurs ouvrages sur la culture et l’histoire du surf. Le terme est utilisé par les surfeurs depuis les années 40, pendant lesquelles la légende et fondateur de la culture californienne du surf Tom Blake fabriquait des planches qu’il appelait kook box. Peut-être l’expression s’est-elle alors popularisé, en partant de Hawaii, en passant par la Cali pour se rendre aujourd’hui jusqu’au Québec!

Puisque les surfeurs québécois n’ont pas toujours la cote auprès des locaux de la côte Est, ceux-ci font souvent référence aux kooks lorsqu’ils désignent certains d’entre nous. On a donc décidé d’assumer entièrement ce rôle, jusque dans le nom de cette série.

Pour l’occasion, on vous a ressorti les meilleurs kook slams que l’internet a à offrir parce que ça fait toujours du bien d’en rire!

Surfing etiquette

 

Tag your Sunday squad. #allstarteam #somuchglory #dominatethepeak soft top squadron: @ptc_or_die ?:@parkerrschmidtt

Une vidéo publiée par Kookslams (@kookslams) le

Question de timing

La préparation, la clé du succès.

 

Summer hath arrived. Get your lucky tee shirt on and get sketchy. #tbt #legendofsketch #crewlove #localsonly

Une vidéo publiée par Kookslams (@kookslams) le

Front flip

 

« Did it look like Medinas flip!? » #rolypoly #progression #grandpashreds via @yakooza87

Une vidéo publiée par Kookslams (@kookslams) le

Ridin’ dirty

Crashing Flamingo

 

Flamingo Friday for the boyyz #birdman #noblesteed #flamingbro flamingo jockey: @canyonkc

Une vidéo publiée par Kookslams (@kookslams) le

Bubble Butt 

 

Not all heroes wear capes. #nuggetpouch #howsmystance #confidence #doublehanddrag via @garagefilms

Une vidéo publiée par Kookslams (@kookslams) le

On a beau rire, à quelque part, on a tous déjà été ce kook là. C’est un chemin obligé pour tenter de nouvelles expériences, de prendre des risques mais surtout pour rester connecté avec notre but premier: tripper, ne pas prendre les choses trop au sérieux et profiter de l’acte pur et simple de surfer!