Hugo Lavictoire, propriétaire de KSF

Hugo Lavictoire n’a pas eu besoin de s’exiler sous les tropiques pour vivre de sa passion à temps plein. Celui qui est aujourd’hui considéré comme le pionnier du surf de rivière à Montréal a déserté sa technique policière pour bâtir son rêve en pleine métropole.

À ses débuts, Hugo faisait partie de l’équipe canadienne de kayak freestyle, mais une blessure met fin à ses espoirs de participer aux championnats mondiaux de 1999 en Nouvelle-Zélande. Pour éloigner ses idées noires, le nomade urbain s’auto-prescrit un voyage sac à dos au Mexique où il s’initie au surf pour la toute première fois. C’est entre deux vagues qu’il réalise tout le potentiel des vagues de rivière et décide de se lancer en affaire dans le domaine du surf au Québec.

Entrepreneur dévoué, excellent pédagogue et leader pour la protection de l’eau au Québec, c’est depuis les rives du Saint-Laurent qu’il vit sa passion au quotidien avec sa petite famille. Il est aujourd’hui à la tête de Kayak Sans Frontières (KSF), entreprise qu’il a lui-même fondée en 1995 dans le but de faire profiter des eaux du fleuve au plus de gens possible. Tout d’abord destiné essentiellement au kayak, le centre a accueilli l’une des premières écoles de surf à Montréal en 2003 et a ajouté le stand up paddle (SUP) à sa liste de spécialités en 2008.

Avec son équipe qu’il considère comme sa famille, Hugo enseigne les rudiments du kayak, du surf et du SUP dans le fleuve, entre la vague Habitat 67 et la vague à Guy. Quand l’hiver se pointe le bout du nez et que l’eau du Saint-Laurent devient inconfortable, celui qui est passé maître dans l’art de vivre au gré des saisons migre vers le sud avec sa petite famille… jusqu’au retour de la belle saison!

L’entrepreneur atypique nous raconte comment il a su adapter sa passion aux conditions québécoises, nous parle de ses projets plus grands que nature pour le Saint-Laurent et nous rappelle que les rêves sont faits pour être réalisés, peu importe où.