Tasmanie

Guide

Par William Brouillard-Roy

Alors que la réputation de l’Australie pour ses légendaires surf spots n’est plus à faire, certains de ses états demeurent encore grandement inexplorés des surfeurs et touristes étrangers. Isolée par les 240 km qui la séparent du reste de l’Australie, c’est le cas notamment de la Tasmanie qui a récemment connu un engouement à l’international pour l’étonnante beauté de ses paysages sauvages et de sa production de produits locaux de qualité.

Crédits photo : William Brouillard-Roy

Infos Rapides


Surf Spots: Shipstern Bluff, Clifton Beach, Eaglehawk Neck, Bruny Island, Bicheno, Scamander River, Marion Bay, Marrawah, South Cape Bay
Température de l’eau: 14 to 17°C
Saison des vagues: l’hiver (mai à septembre)
Langue: Anglais
Devise: Dollar Australien

 

 


S’Y RENDRE

Il est possible de faire l’aller-retour Melbourne-Hobart en avion pour un peu plus de 100$ avec les compagnies aériennes low-cost. Le traversier Spirit of Tasmania fait Melbourne à Devonport. Le trajet dure environ 11 heures et est assez dispendieux. Il s’agit toutefois d’une bonne solution pour amener sa voiture de l’Australie continentale à la Tasmanie.


EXPÉRIENCE CULTURELLE ET ÉCOLOGIQUE

La Tasmanie est un secret (trop) bien gardé. Surnommée la Suisse de l’hémisphère sud en l’honneur de l’abondance de ses montagnes vertigineuses, il s’agit d’un petit coin de paradis pour les amoureux du Outdoor. L’écologie fait partie intégrante de l’ADN des locaux. Près du tiers de la superficie du territoire est aujourd’hui protégé par le gouvernement tasmanien sous forme de réserves, de sites historiques et de nombreux parcs nationaux. Aucun doute, vous tomberez immédiatement sous le charme de sa végétation luxuriante, de ses nombreuses plages côtières s’allongeant à perte de vue et de la paix qui règne en roi et maître sur ces lieux.

Avec seulement 500 000 habitants (dont 40% résident principalement dans la grande région d’Hobart), on peut dire que le calme et la tranquillité d’esprit sont en effet omniprésents dans l’État le plus méridional d’Australie. Durant la basse saison, alors que les plages sont désertées, que les petits villages côtiers deviennent inhabités et que les parcs nationaux sont pratiquement vierges de touristes, les milliers d’étoiles brillent de mille feux. Alors que la «Tassie» entre en quasi état d’hibernation, des surfeurs de partout en Australie enfilent leur wetsuit et se donnent rendez-vous pour affronter l’état sauvage, bien loin des foules.

« Don’t tell anybody how nice it is, we like the lack of crowds! »


UNE ROUTE TRACÉE DE SURF ET DE PLEIN AIR

Bien que la majeure partie des breaks soient dédiés aux surfeurs expérimentés, tout le monde y trouvera son compte quelque part sur ces plages infinies alors qu’il ne suffit que de quelques heures de route pour traverser du nord au sud ou d’est en ouest l’entièreté de l’île.

Bicheno par Lynden Wright

Hobart

Surplombée par l’immensité du Mont Wellington, la capitale de la Tasmanie offre quelques bons endroits où débuter votre surf trip. La Clifton Beach est particulièrement appréciée des débutants pour son beach break mais peut être parfois très achalandée, surtout en été, compte tenu de sa proximité avec la ville. Après avoir englouti votre Fish & Chip en parcourant le quartier historique de Battery Point, pourquoi ne pas reprendre le volant pour parcourir la route vous séparant de Port Arthur.

Hobart

Port Arthur et la Tasman Peninsula

Ancien pénitencier en activité lors de la colonisation de l’Australie par les Anglais, la ville de Port Arthur est aujourd’hui l’un des attraits touristiques les plus appréciés pour ses caractéristiques historiques. Non loin de ce site, se situe le parc national de la Tasman Peninsula qui abrite le fameux Shipsterns : littéralement «Poupe du navire» et ses vagues pouvant atteindre plus de 4 mètres. Décrite comme l’une des vagues les plus dangereuses du monde par le magazine spécialisé Surf Euro Mag, il est fortement déconseillé de s’y aventurer si vous n’avez pas d’expérience. Même s’il est visité chaque année par les meilleurs surfeurs de grosses vagues, le spot est encore aujourd’hui considéré comme étant «secret», sans doute à cause des deux heures de randonnée dans le bush australien qui le sépare des installations civiles les plus près.

Bay of Fires en passant par la Wineglass Bay

La route le long de la côte Est est sans contredit un must pour toute personne s’aventurant dans le repère du Diable de Tasmanie. Malgré des journées courtes et fraîches en hiver, les décors sont tout simplement ahurissants. Les nombreuses vignes dont la couleur des feuilles vacille entre l’orangé, le jaune et le rouge ne sont pas sans rappeler la beauté des automnes québécois. À mi-chemin des 300 km reliant Port Arthur et Binalong Bay, vous passerez tout près de la Wineglass Bay qui mérite un arrêt, le temps d’une courte randonnée pour atteindre les points de vue surplombant le Freycinet National Park.

Célèbre pour ses plages de sable blanc et ses rochers oranges en raison des algues qui s’y accumulent, la Bay of Fires est l’endroit parfait pour les surfeurs qui souhaitent camper lors de leur séjour. Il est possible de camper à peu près n’importe où sur le bord de la mer, et ce, tout à fait gratuitement. Informez vous auprès des locaux ou dans les quelques surf shops de St Helens pour découvrir les meilleurs surf spots.

Cradle Mountains National Park

En terminant rapidement, après tout ce surf de grosses vagues d’eau froide, il est temps de vous reposer un peu. Quoi de mieux pour décrocher que de reconnecter avec la nature en s’aventurant pour une courte randonnée dans l’un des plus beaux parcs de la Tasmanie? À quelques heures à l’ouest de la Bay of Fires se situe le fameux parc national des Cradle Mountains qui est tout simplement à couper le souffle! Si vous êtes un peu pressé par le temps, la Dove Lake Track (qui mérite vraiment son titre d’une des 60 meilleures randonnées tasmaniennes) peut être réalisée en moins de 3 heures. Sinon, pour les aventuriers désirant repousser leurs limites, l’Overland Track d’une durée de 4 jours vous en fera voir de toutes les couleurs, passant par les Cradle Mountains et se terminant dans le lit du lac St Clair quelques 80 km au sud. Bon courage et soyez attentifs, peut-être aurez-vous l’occasion d’y croiser l’une des plus rares espèces animales de la planète : l’ornithorynque!

1/6
2/6
3/6
4/6
5/6
6/6

SURF SPOTS EN RAFALE

Shipstern Bluff –  SUD EST

  • Difficulté : Avancé – Professionnel
  • Accès : 2 heures de randonnée dans le bush. La plupart des gens s’y rendent par bateau
  • Ville la plus proche : Port Arthur
  • Dangers/Informations : Amicalement surnommée Devil’s Point, il s’agit de la vague la plus terrifiante d’Australie… Les vagues imprévisibles atteignent régulièrement la barre des 6m, Point break dans les rochers, Grand requins blancs.
    Conditions optimales : Vent du nord

Clifton Beach –  SUD EST

  • Difficulté : Débutant
  • Accès : Environ 30 minutes au Sud d’Hobart
  • Accès par l’Est de la Derwent River
  • Ville la plus proche : Hobart
  • Dangers/Informations : Aucun danger sur ce beach break. Peut être très achalandé durant l’été
    Conditions optimales : « Break both ways » dans la plupart des conditions

Eaglehawk Neck –  SUD EST

  • Difficulté : Débutant – Intermédiaire
  • Accès : 1 heure de route au Sud Est d’Hobart
  • Ville la plus proche : Sorrell / Port Arthur
  • Dangers/Informations : Aucun danger
  • Conditions optimales : Vagues d’une qualité exceptionnelle quand il y a un swell du Sud Est et un vent de l’Ouest

Bruny Island (Cloudy Bay) –  SUD

  • Difficulté : Débutant – Intermédiaire
  • Accès : Il faut emprunter un traversier pour atteindre l’île située à quelques heures seulement d’Hobart
  • Ville la plus proche : Hobart
  • Dangers/Informations : Aucun danger. Un swell de l’Antarctique et une eau froide.
    Conditions optimales : Vagues de qualité quand il y a un swell du Sud et un vent du Nord

Bicheno (Redbill) –  NORD EST

  • Difficulté : Débutant
  • Accès : Accès très facile. Le long de la Bay of Fires. À seulement quelques minutes de Bicheno/St Helens
  • Ville la plus proche : St Helens
  • Dangers/Informations : Méduses et raies peuvent s’y retrouver en saison, s’informer auprès des locaux et lire les avertissements le long des plages. Sinon, beach break sans danger.
    Conditions optimales : Break both ways.

Scamander River –  NORD EST

  • Difficulté : Débutant
  • Accès : Accès très facile. Petite randonnée de moins d’une heure à travers les dunes de sable blanc.
  • Ville la plus proche : Scamander
  • Dangers/Informations : Aucun danger. Beach break.
    Conditions optimales : De magnifiques vagues lorsque le swell provient du Nord, Nord-Ouest et que le vent souffle du Sud-Est.

Marion Bay  –  EST

  • Difficulté : Débutant
  • Accès : Accès facile. Ville connue pour son festival automnale de musique.
  • Ville la plus proche : Sorrell
  • Dangers/Informations : Aucun danger.
    Conditions optimales : Bonnes vagues lorsque le swell et le vent viennent de l’Est ou de l’Ouest.

Marrawah –  NORD OUEST

  • Difficulté : Débutant
  • Accès : La côte Ouest est difficile en général, mais ce spot est assez facile d’accès. Se situe à environ 3 ½ heures de Launceston.
  • Ville la plus proche : Devonport
  • Dangers/Informations : Aucun danger. Beach breaks très populaires: Ann Bay, Mawson Bay et Green Point. Très peu achalandé sauf en mars lors du O’Neill Cold Water Classic.
    Conditions optimales : Swell de l’Ouest et un vent du large

South Cape Bay –  SUD OUEST

  • Difficulté : Intermédiaire – Avancé
  • Accès :Très difficile d’accès. Vous devez rejoindre Cockle Creek (environ 2 heures depuis Hobart) et faire une randonnée de plus de 5h pour rejoindre le spot.
  • Ville la plus proche : Hobart
  • Dangers/Informations : Aucun danger. Beach break.
    Conditions optimales : Swell du Sud donne des vagues parfaites mais imposantes.

Bref, la Tasmanie regorge des plus beaux paysages sauvages, des meilleurs produits locaux et d’incroyables surf spots alors à GO! on y va…. GO!

Billets