Tendance vidéo: le surf-porn touche-t-il à sa fin?

Leif

Dans les dernières années, le monde des images animées du surf a connu une évolution sans précédent. L’accessibilité des connexions Internet à haut débit a permis à monsieur madame fanatique de surf d’avoir accès à de plus en plus de vidéos, et a aussi permis aux surfers de ce monde de mettre leurs exploits en ligne… parfois un peu trop facilement.

Les surfers nous amènent souvent ce qu’on appelle communément du surfporn. Détrompez-vous ici si vous n’êtes pas familiers avec l’expression: on ne parle pas ici de sexe aquatique ou rien du genre. On parle de vidéos dans lesquels il n’y a QUE de la grosse action bien grasse. Vague après vague après vague, on regarde le surfer enfiler les conquêtes aquatiques sur des plages souvent exotiques. Vous voyez le parallèle? Pas de ligne directrice, pas de scénario, pas d’histoire, pas de lifestyle: que du surf.

093012_Momentum_Video

Ce type de vidéo plaît souvent aux surfers qui veulent se gaver d’action et permet aussi de bien pouvoir se concentrer sur le style du surfer, sur ses capacités et son talent. C’est très facile d’étudier le mouvement, puisque la personne qui filme concentre sa prise de vue sur le mouvement et souvent met en second plan le côté artistique de la chose. La vidéo de surfporn est pour les vrais de vrais qui ne veulent qu’une chose, du surf.

Puis d’un autre côté, on a les amoureux de l’image. Ceux pour qui le mode « Auto » de leur caméra est presque poussiéreux et qui sont toujours à la recherche d’une prise de vue différente.  Ceux pour qui le film de surf doit avoir une histoire, un sens, pour qui l’esthétique est presqu’aussi important que l’action.

Il est presque certain que si vous lisez ce blogue,  c’est que vous êtes probablement des fans du second genre mentionné ci-haut. Les vidéos de OuiSurf, autant les séries web que l’émission télé, sont loin du surf porn et personnellement, je crois que c’est une de leurs force. Les gars nous font rêver et vibrer à chaque épisode, et pas seulement avec des images de surf colles les unes aux autres.

Nos petits préférés!
Nos petits préférés!

Le genre est définitivement en hausse de popularité. Il y a quelques années, en 2009, quand le film de Rob Machado « The Drifter » est sorti, il était plutôt unique en son genre. Aujourd’hui, de plus en plus de festivals de films de surf se sont même formés (cliquez ici pour voir une liste) et motivent les créateurs  partout dans le monde. Des projets comme Innersection motivent les surfers à faire encore plus de projets de qualité et qui est devenu l’un des endroit où trouver certains des meilleurs vidéos de freesurf disponibles sur le web.

Rob Machado, a.k.a The Drifter
Rob Machado, a.k.a The Drifter

Ce genre de vidéo est, selon moi, l’avenir de des films de surf. D’un point de vue très terre à terre, si l’on veut que le sport puisse grandir, progresser et évoluer, il faut continuer de rejoindre des gens qui ne s’y seraient pas intéressés autrement. Par contre, les vidéos de surf pur ont tout de même leur place, puisqu’il permettent réellement de se concentrer sur l’action telle quelle… conclusion: le surf porn n’approche pas d’une mort certaine, mais ça fait du bien de voir autre chose!  Comme le disent les anglos: « Variety is the spice of life »! Faut savoir varier!

Et vous, quel est votre genre? Et quel est votre vidéo de surf favori? On veut savoir!

Liste exhaustive de films de surf:

http://www.surfertoday.com/surf-movies

Un coup de coeur: Follow the Sun