WE HEART : de passage pour créer un impact durable dans les communautés locales

Si on se réjouit des magnifiques vagues qu’on a surfé lorsqu’on revient de visiter un nouveau pays, une nouvelle culture, un nouveau surf spot, que laissons-nous en retour à la communauté locale?

Trop souvent, notre passage dans un autre pays n’apporte rien de plus aux communautés environnantes dans le besoin. On ferme les yeux, on repart avec nos souvenirs et notre tanning de plage, ne laissent rien derrière. Certes, l’avènement du tourisme est économiquement intéressant pour une région, mais la consommation reliée laisse un empreinte sur l’environnement et n’améliore guère les problématiques sociétales liées à la santé, au milieu de vie et à l’éducation.

Et pourtant, notre passage en tant que voyageur pourrait changer le cours d’une vie, d’un village, voir même d’une génération.

C’est notamment l’impact que Reef souhaitait créer avec leur projet : WE HEART.

QU’EST-CE QUE WE HEART?

Tant qu’à passer d’un pays à l’autre et de surfer d’une plage à l’autre, Reef a décidé d’apporter un impact positif sur les populations locales. L’idée est de créer une connexion significative avec la communauté, dans le respect de leur milieu naturel.

« WE HEART est notre division humanitaire, notre façon de rejoindre et de renforcer la qualité de vie des gens que nous rencontrons en voyage, par notre propre communauté pour celles en développement. » — Reef 

LEUR DERNIER PROJET AU COSTA RICA

Au printemps dernier, les ambassadeurs de Reef, Victoria Vergara, longboardeuse de Hossegor en France et Mike Lay, longboardeur de Cornwall au Royaume-Uni, ont rejoint le projet Reef WeHeart lors d’un voyage pour aider la fondation humanitaire costaricienne : CRHF, à construire et à financer un centre de bien-être familial, un espace d’apprentissage et d’activités parascolaires pour les jeunes à risque dans la ville d’Uvita. Le CRHF travaille à améliorer la qualité de vie des populations les plus vulnérables au Costa Rica en mettant l’accent sur l’éducation, le développement communautaire et les jeunes à risque. Le don de 10 000 $ provenant de Reef a permis d’acheter les terrains et les fournitures nécessaires pour compléter le projet et créer un centre communautaire autonome.

1/6
2/6
3/6
4/6
5/6
6/6

« Ce n’est pas comme aller en Inde ou au Nicaragua, où plus visiblement, les gens vivent dans la pauvreté, c’est plutôt comme aux États-Unis, il y a une partie de la population à risque et où la pauvreté est bien présente, mais elle moins visible. » — Gail Nystrom, fondatrice de CRHF

Pour les deux ambassadeurs, Victoria et Mike, bien qu’ils se soient livrés à un travail manuel particulièrement exigeant, ils avouent qu’ils ne verront plus du même oeil l’impact de leur passage au Costa Rica et autres destinations à venir.

Mike Lay

« Souvent quand on revient d’un voyage de surf, on associe nos souvenirs et l’endroit au fait qu’il y avait de bonnes ou mauvaises vagues, mais quand je vois le centre qu’on a bâti, tout prend son sens. Mon passage à cet endroit se transforme en une expérience beaucoup plus personnelle. » Mike Lay

Victoria Vergara

« Au final, ce n’est pas une question de dons, mais bien de respect pour la communauté et de partenariat avec une organisation locale. » Victoria Vergara

Aujourd’hui, le Centre offre aux enfants et leurs mères l’éducation et la sensibilisation nécessaires sur les sujets liés à la consommation de drogue et à la violence à la maison par l’enseignement coopératif. « En ayant un bâtiment, on a plus de chance d’avoir un impact exponentiel. Les enfants pourront identifier le bâtiment comme lieu de sécurité, de sécurité et d’apprentissage » affirme la fondatrice du CRHF

1/7
2/7
3/7
4/7
5/7
6/7
7/7

« C’est peut-être une petite initiative, dans un petit village, mais l’impact s’étalera sur des générations, ce qui rend le geste grandiose. » Mike Lay

Reef invite d’ailleurs la communauté à joindre le mouvement #REEFWEHEART et à s’engager pour aider les gens qui en ont besoin, petites ou grandes actions, et ce, même si vous n’êtes que de passage 😉