5 trucs pour acheter un surf usagé

Pour commencer à surfer ou pour élargir ton quiver, il n’y a rien de mieux que d’acheter un board usagé. En plus d’économiser de l’argent, tu aides à préserver l’environnement en participant à l’économie circulaire. Par contre, pour t’assurer que ton surf d’occasion te dure plus qu’une session, il y a un minimum de choses à vérifier avant d’acheter. On a demandé à des pros de nous expliquer comment choisir un surf usagé. Martin Guay, le shaper derrière Guava Surfboards, et Sébastien Burns, co-fondateur de la Boutique Archive et du Surf Swap, nous partagent leurs petits trucs.

1. Évalue tes besoins

Avant d’acheter une planche de surf usagée, il faut t’assurer qu’elle réponde parfaitement à tes besoins – même si elle ne coûte qu’une fraction du prix ! Tu devrais donc jeter ton dévolu sur une planche parfaitement adaptée à ton niveau et aux endroits où tu prévois en faire.

Selon Martin, l’une des erreurs les plus communes est de choisir un board trop petit : « L’important c’est d’avoir un sourire dans la face et d’attraper des vagues. Ce n’est pas d’avoir l’air cool avec ton surf sous le bras. Quand tu vas à l’eau, tu dois avoir du fun. » Pour savoir si c’est la bonne planche, il faut mieux s’informer auprès de spécialistes. Au Surf Swap par exemple, les organisateurs se font un devoir d’analyser tes besoins et de te guider dans ton choix.

Choisir un surf usagé
Surf Swap 2018 | Photo fournie par Boutique Archive

2. Détermine ton budget

Avant d’éplucher les petites annonces, détermine ton budget. Ça te permettra de chercher plus efficacement, mais aussi de gérer tes attentes selon les fourchettes de prix en vigueur au Québec.


«Ton budget va déterminer ce que tu vas pouvoir acheter, mais encore faut-il connaître les braquettes de prix pour s’orienter. Évidemment ce sont de grandes lignes, parce que la marque et le modèle de la planche peuvent aussi influencer son prix.» – Sébastien Burns


De 100$ à 250$: À ce prix-là, la planche va avoir du vécu. Environ 60 à 80% d’usure. Elle va sûrement avoir un bon nombre de dings et de points de pression et être pas mal jaunie par le soleil. L’important, c’est que la planche soit hydrofuge, c’est-à-dire qu’elle ne prenne pas l’eau. Les petites fissures, ça s’arrange mais il est mieux de se tenir loin des gros bobos majeurs.

De 300$ à 450$: On peut s’attendre à avoir une planche en bon état, avec de 30% à 60% d’usure. La décoloration est mineure, les points de pression sont normaux. S’il y a des fissures, elles devraient être minuscules.

De 500$ à 650$: La planche devrait être en excellent état. De 10 à 30% d’usure. Pas de décoloration, peu ou pas de points de pression, évidemment pas de fissures. Bref très peu utilisée.

De 700$ à 850$: La planche est neuve, elle n’a pas de pads ni de wax. Elle n’a jamais été utilisée.

850$ et plus: On parle d’une marque haut de gamme ou d’une planche de collection.

3. Magasine avant d’acheter

Selon Martin, il est important de ne pas acheter le premier board que tu vois même si le prix est bon – à moins de t’y connaître et de savoir exactement ce que tu veux. Fais le tour, prends ton temps.


« C’est comme acheter un char : tu ne vas pas acheter n’importe quoi. » – Martin Guay


Et si on voit un board qui répond à nos besoins, qui fit avec notre budget et qui nous plaît, il ne faut pas hésiter à négocier. Comme le souligne Sébastien, les Québécois achètent surtout des planches neuves. Quand vient le temps de les revendre ou de les échanger, ils veulent logiquement récupérer le plus possible. Le marché est donc assez élevé, alors il y a toujours place à la négociation.

Réparer un surf

4. Inspecte la planche

Comme on le disait plus haut, inspecte le board usagé en personne. D’abord, assure-toi que la wax a été enlevée et que les stickers ne cachent pas de problèmes. Passe une main sur le board en portant une attention particulière autour des ancrages et des ailerons pour déceler les craques. Si les marques sont superficielles, ça va. Dans le cas contraire, demande conseil à quelqu’un qui s’y connaît avant d’acheter pour bien évaluer la condition du board et les coûts de réparation.


« L’important, c’est que la planche soit hydrofuge, c’est-à-dire qu’elle ne prenne pas l’eau. Les petites fissures, ça s’arrange mais il est mieux de se tenir loin des gros bobos majeurs. » – Sébastien Burns


Et pour détecter si la planche d’occasion a pris l’eau, Martin partage un petit truc: « Si le board a jauni autour d’une craque, ça veut probablement dire qu’il y a eu infiltration d’eau dans la planche. Ça ne veut pas dire que la planche n’est plus bonne pour autant, mais il faut s’assurer qu’elle a bien été réparée et surtout scellée. »

5. Évalue la qualité des réparations

Les surfs usagés ont du vécu, et donc quelques signes de vieillesse… Ce n’est pas une mauvaise chose, il faut juste s’assurer que les réparations ont été bien faites et surtout terminées. Si tu vois un trou qui a juste été bourré de résine sans avoir été scellé avec de la fibre de verre, éloigne-toi. C’est signe que les réparations ont été faites par un amateur. Si tu peux voir le treillis de la fibre de verre ressortir de la planche, c’est aussi le signe d’une mauvaise réparation. Le relief quadrillé indique que quelqu’un a sablé la planche jusqu’à la fibre de verre – chose à ne pas faire !


« Normalement, on distingue une bonne réparation par le fait qu’on ne voit pas la fibre de verre. C’est translucide. » – Martin Guay


Fais aussi attention aux réparations auxquelles on ajoute une couche de peinture. Au départ, ça sera peut-être plus joli esthétiquement parlant, mais ça finira par jaunir. Si tu achètes une planche d’une personne qui revient de Bali, attention! Ils sont réputés pour ça.

En conclusion, on te conseille fortement d’acheter un board usagé comme première planche de surf. Si tu es dans tes débuts, tu ne sais pas encore si tu vas aimer ça. Tu ne connais pas tes préférences ni ton style. En plus, c’est un investissement somme toute assez important. Une planche neuve irait peut-être chercher plus de likes sur Instagram, mais rappelle-toi qu’elles sont fragiles. Quand tu achètes du neuf, tu payes le gros prix, et en tant que débutant tu risques fort de l’abîmer. Un surf usagé va te permettre de tester la chose avant de faire le grand saut!

 

 

Où acheter un surfboard usagé

Voilà, maintenant que tu connais tous les trucs, tu es prêt à magasiner le surf usagé de tes rêves. À Montréal, le mieux est d’assister au Surf Swap, organisé par la Boutique Archive à chaque début d’été. L’événement communautaire est un lieu d’échange, de vente et d’achat de planches de surf d’occasion, le tout dans une ambiance assez festive merci.

Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer ce weekend, gardez un oeil sur la section Vente de garage de la boutique en ligne de KSF. Il y a aussi les bons vieux Kijiji, Lespacs et le Facebook Marketplace, sans oublier les groupes Facebook. Bon magasinage!