fbpx

Jeremy Flores reprend le dessus !

photo : WSL
photo : WSL

Plus tôt cette semaine, le Français Jeremy Flores a remporté le Billabong Pro Tahiti face au jeune Brésilien et détenteur du titre de champion du monde l’année dernière Gabriel Medina.

Il s’agissait d’une énorme délivrance pour Flores qui, depuis 1 an, n’a pas eu la vie facile ! Son cauchemar a débuté, l’année dernière alors qu’il s’est fait éliminé du J-Bay Open 2014 de façon très serrée en 2e ronde par Sebastian Zietz. Suite à sa défaite discutable selon plusieurs, Flores aurait apparemment tenu des arguments très musclés avec certains juges ce qui lui a coûté une suspension. Résultat : il a manqué deux contests majeurs. Non seulement il a raté le U.S. Open, mais il a également manqué le Billabong Pro Tahiti, son event favori où il excelle à chaque année. Il faut dire qu’il est très proche des locaux à Tahiti, non seulement parce qu’il parle leur langue première, le français, mais aussi parce que son premier trip à Tahiti remonte à il y a très longtemps ! Tout le monde le connaît là-bas et lui-même connaît ce spot comme le fond de sa poche.

Cette absence de la compétition a failli lui coûter sa qualification sur le Championship Tour pour l’année 2015.

Suite à cet incident, plusieurs ont fait le lien avec l’altercation qui est arrivé en 2011 en Australie, alors que Flores s’est fait suspendre d’une compétition. Le pro surfeur Français s’était fait filmé au côté de Sunny Garcia qui s’en était pris à un local dans l’eau. Il semblerait qu’il voulait venir à la défense de son fils de 16 ans. Jeremy n’avait commis aucun geste violent, mais l’ASP avait tout de même jugé qu’il serait disqualifié pour passer un message clair par rapport à la violence.

Les malheurs de Jeremy ne finissent pas là ! Après une année 2014 catastrophique, Jeremy Flores commençait à reprendre du poil de la bête avec, entre autre, une 3e position au Fiji Pro 2015 à Cloud Break. Le momentum de ce bon résultat ne le suivra pas longtemps, car après l’événement il s’est envolé pour l’Indonésie afin de faire des sessions de freesurf et garder la forme. Pas lontemps après son arrivée, Jeremy a frappé le reef directement sur la tête et s’est gravement blessé. Après quelques mois de convalescence, Flores était de retour à la compétition pour le Billabong Pro Tahiti (avec un casque, question de se protéger la tête si jamais il se prenait un mauvais wipout!)

Toute une année pour le jeune Français … D’ailleurs on vous suggère de regarder cette vidéo réalisée par Desillusion magazine qui a été tournée alors que Jeremy passait du temps à Tahiti (sa deuxième maison) lorsqu’il purgeait sa suspension après le J-Bay Open 2014.