Bali – Lombok

Guide

Présenté par Escapade Assurance Voyage

Nombreux sont ceux qui combinent une visite des îles de Bali et Lombok lors d’un voyage en Indonésie. Alors que la réputation de Bali n’est plus à faire, l’île de Lombok demeure à ce jour moins populaire que sa voisine de l’ouest, malgré son charme indéniable. On dit d’elle que c’est l’ancien Bali, avant que l’arrivée du tourisme explose. Elles sont ainsi complémentaires sur plusieurs points; d’un côté, l’île des dieux à la réputation internationale dont l’hindouisme prédominant lui permet de s’animer de bien des façon. De l’autre, une île majoritairement musulmane, encore rustique, voir même à l’état sauvage. Dans les deux cas, Bali et Lombok regorgent de spots à faire rêver, autant au niveau du surf qu’au niveau culturel.

Infos Rapides


Surf Spots: Balangan, Laceration, Mawi, Gerupuk   
Guide: Wayan Mayox à Bali 
Température de l’eau: 27°C à 29°C
Saison des vagues: Mai à septembre
Langue: Balinais
Devise: Roupie indonésienne


Surf

À Bali, la première chose à faire pour pouvoir se déplacer d’un surf spot à l’autre, c’est de se louer un scooter ou une moto. C’est primordial! Il est possible d’en louer un peu partout, et en négociant gentillement avec les Balinais (ce qui vous arrivera souvent), vous en aurez un pour aussi peu que 5$ par jour.  

La plage de Pantai Kuta conviendra aux débutants tout en étant facile d’accès avec l’aéroport tout près. Cependant, c’est probablement le sport de surf le plus touristique de l’île. Cela reste un spot à privilégier pour une vue imprenable sur les couchers de soleil et dans le confort des nombreux bean bags colorés qui ornent la longue plage, jusqu’à Seminyak.

Au sud de Kuta, sur la péninsule de Bukit, se trouve une gauche populaire à Balangan. En fait, les surf spots ne sont pas ce qui manque dans cette région: Uluwatu, Padang Padang, Bingin, Dreamland. Les Balinais laissent aussi généralement les surfeurs déposer leurs effets personnels dans leur wareng, ces petits restos sans prétentions que plusieurs tiennent en famille. On peut donc aller surfer l’esprit en paix et y revenir se faire des forces!

Nusa Lembongan est une tout petite île voisine à Bali, mais qui fait toujours partie de son territoire. Les départs des traversiers pour s’y rendre partent généralement de la ville de Sanur. Le spot Lacerations au large de Nusa Lembongan... quel bordel ! Une belle vague droite au beau milieu d’une marina remplie de bateau et d’îles flottantes. La vague est vraiment incroyable, mais le line-up bourrée de monde. Son nom provient du fond de reef qui devient assez dangereux quand un bon swell frappe le spot. Les débutants préféreront le spot voisin, Playground. Pour les intermédiaires, Shipwreck offre une bonne dose d’adrénaline, et il est nécessaire de s’y rendre par bateau.

Pour se rendre à Lombok, le plus simple est de prendre le traversier, généralement de Padang Bai. Mawi est un spot qui fonctionne toute la journée. Surf à volonté, possibilité de se prélasser sous des petits palapas: ici on déconnecte vraiment. La vague est un «A-frame» parfait qui a un fond de reef assez coupant en face d’une plage de sable blanc. Un vrai petit paradis, à condition d’y accéder! Les routes sont assez cahoteuses, il faut donc y rouler prudemment surtout à moto ou à scooter.

Le spot de Gerupuk, toujours à Lombok, est quant à lui encore plus difficile d’accès car seulement accessible par bateau. Sur la rive, on trouve toutefois facilement preneur pour nous mener à ses deux vagues au large. À inside vous trouverez une belle vague pour les débutants et à outside, une droite magnifique avec un fond de reef. Plaisir garanti. Allez-y très tôt pour être les premiers et peut-être même les seuls à l’eau. Soyez vigilants, elles fonctionnent seulement à la mi-marée et à la marée haute.

Expérience culturelle

Plusieurs temples peuvent être visités à Bali. Celui de Uluwatu est des plus majestueux grâce à son emplacement en bordure de falaise. Même si c’est toujours bondé de monde, l’attraction en vaut la peine. Cependant, il faut faire attention aux objets de valeurs; il y a des petits singes tannants qui s’amusent à voler tout ce qui est à portée de leurs mains! De temps en temps se donnent de petits spectacles balinais. Une belle activité relaxe à faire, particulièrement au coucher du soleil quand les couleurs de l’île sont à leurs meilleures. À noter que pour entrer dans un temple à Bali, il est requis de porter le sari, une forme de grand foulard que l’on noue à ses hanches.

Inusité / À savoir 

À Bali, ne vous étonnez pas de voir des petits paniers d’osiers remplis de fleurs et de monnaie balinaise trainer un peu partout au sol à l’entrée des maisons, sur la plage et même dans les rues. Ce sont des «canang sari»: des offrandes qui gardent les mauvais esprits à distance et qui attirent la bonne chance des bons esprits. Une tradition hindouiste remplie de signification pour le peuple balinais et qui infuse par ailleurs couleurs et odeurs à cette île si particulière.

Si vous êtes fervents de snorkeling, Nusa Lembongan est certainement le meilleur endroit pour en profiter. Avec son eau est claire peu profonde, c’est assurément un «must» lors d’un passage sur cette île si petite qu’il est possible d’en faire le tour en vélo rapidement. On vous suggère toutefois d’y aller avec un guide. Ce ne devrait pas être compliqué puisque pas mal tous les propriétaires de petites barques se transforment en guide de plongée en apnée quand ça leur dit. Ils vous amèneront au meilleurs endroits avec un courant adapté à votre activité. On termine le tout avec une visite des mangroves, cette abondance de végétation aquatique parmi laquelle on se fraye un chemin en kayak ou en chaloupe.


 

Billets